Soutien aux proches

 

Les enfants

Comme tous les parents, vous souhaiteriez protéger votre enfant de tout ce qui peut lui faire de la peine et vous avez à cœur que l’expérience ne soit pas traumatisante pour lui. Beaucoup de parents n’ont jamais eu l’occasion de parler de la mort avec leurs enfants, ni réfléchi à la manière dont ils devraient le faire. La tâche d’informer les autres enfants de la mort du bébé et de les assister dans cette perte est donc souvent un stress additionnel pour les parents.

Tout ce qui vous aidera vous-même à traverser sainement votre deuil aidera votre enfant. Tout comme vous connaissez vos propres façons de réagir au stress (panique, déni, malaises physiques, etc.), votre enfant a aussi ses propres façons de réagir et les utilisera probablement. Chaque enfant est unique et vivra son deuil d’une façon qui lui est propre. Le deuil chez l’enfant est vécu et exprimé différemment de l’adulte et varie aussi selon l’âge et de son développement.

La mort de votre bébé est un bouleversement important dans votre famille et votre enfant se souviendra toujours qu’il a été inclus dans les événements. N’oubliez pas qu’un processus de deuil sain chez les parents s’accompagne d’une résolution de deuil positive chez l’enfant.

Si vous trouvez que votre enfant aurait besoin d’aide pour vivre son deuil, il existe des ressources pour vous dans la région de la Capitale-Nationale : votre médecin de famille, votre CLSC, un professionnel en pratique privée ou l’organisme Deuil-Jeunesse.

N’hésitez pas aussi à nous contacter, nous pourrons vous soutenir et évaluer avec vous vos besoins !

 

Les grands-parents

La majorité des grands-parents adore leurs petits-enfants et attende avec impatience l’arrivée d’un nouveau bébé. Quand le bébé meurt, tous les rêves que les grands-parents avaient faits s’envolent. Les grands-parents sont particulièrement touchés, parce qu’ils vivent une double souffrance : ils ont perdu le petit bébé qu’ils attendaient et ils se sentent impuissants devant la peine de leur propre enfant.

Comme grands-parents, vous devez prendre soin de votre deuil à vous. Vous pouvez être aidé par la lecture de certains ouvrages. N’hésitez pas à aller chercher du soutien autour de vous. Si vous êtes soutenus par des parents ou des amis proches, vous pourrez être un meilleur soutien pour vos enfants.

La mort de ce bébé peut aussi faire remonter la peine d’avoir vécu vous-même un deuil périnatal. Sachez qu’il est toujours temps de travailler les deuils qui ne sont pas réglés et au besoin, d’aller chercher une aide professionnelle.

Il nous fera plaisir de vous accueillir au sein des Perséides. N’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous soutenir et évaluer avec vous vos besoins !

 

 

Texte adapté du livre « Les rêves envolés » de Suzy Fréchette-Piperni